shopping-bag Commande (0)
Objets : 0
Sous-total : 0.00
Voir la commande Commander

Notre Histoire

Depuis 1888

à l'origine

Joseph Berthet, le fondateur de Berthet horlogerie est le fils d’un instituteur Berthet Pierre. Comme certain du pays, il s’en va en Suisse aux Bois apprendre le métier d’horloger. Quand il revient à Charmauvillers, en 1877, il s’installe avec quelques outils dans une ferme, rue de la Goule, avec son frère Edouard est lui transmet son savoir, jusqu’à ce que ses trois fils Edouard, Albert et Camille soient également en âge d’accéder à la formation d’horloger.

En 1893, Joseph Berthet obtient une médaille de bronze à l’exposition de Besançon, juste récompense pour le soin apporté à ses premières fabrications horlogères et les longues journées passées à l’établi.

passage à un stade industriel

A une époque, Berthet délocalise même toute son entreprise en Suisse.

Des quatre enfants de Joseph: Marguerite, Edouard, Albert et Camille, c’est ce dernier qui transmet l’entreprise à son fils Claude qui donnera l’impulsion nécessaire au passage à un stade industriel.

L’année 1952 marque une nouvelle étape pour la maison Berthet avec la construction d’une usine moderne et équipée des dernières machines automatisées permettant la production industrielle des boîtiers et la réalisation, en interne, de nouveaux outillages et de nouvelles machines spécifiques nécessaires à une production autonome et industrielle.

En 1977, avec la construction d’un nouveau bâtiment à Charmauvillers et l’acquisition d’un bâtiment à Villers-le-lac avec la marque Fabior-Watch, un bureau d’étude est mis en place pour le développement de nouveaux produits et l’élaboration de complications sur mouvements mécaniques. A ce jour, le groupe commercialise des montres bracelets mécaniques à complications fabriqués entièrement par Berthet en manufacture.

Des machines traditionnelles

A Charmauvillers, sont fabriqués les très classiques boîtiers de type Gousset (montres de poche) et les parties constitutives d’un mouvement mécanique 16 lignes qui sont terminés et assemblés à Villers le Lac.

Certaines machines de guillochage ou de tournage conçues par Joseph Berthet sont toujours utilisées de nos jours, elles permettent de concevoir et terminer traditionnellement des boitiers et commandes spéciales émanant des plus grands industriels horlogers. Les matières travaillées sont l’or, l’argent, le platine et les métaux communs.

Les deux entités Berthet

Le groupe Berthet horlogerie www.berthet.com a développé au fil des années une production conservant les méthodes de productions ancestrales, avec un matériel typique et des machines d’époque, telles que les machines à guillocher et du matériel de dernière génération comme les centres d’usinages CNC 5 axes, décolleteuses CN et les lasers de production pour gravure et découpe.

Une entité, Montres Charles OUDIN www.oudin.com basée à Paris, touche la haute joaillerie dont les créations entièrement parées de diamants tiennent leurs place dans le cercle fermé du très haut de gamme.

Berthet horlogerie diffuse principalement ses composants, boîtiers et mouvements à complications vers le marché Suisse traditionnel et ses montres sous la marque Berthet 1888.